RECRUTEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE : 945 AGENTS ADMIS SUR 1 022 POSTES A POURVOIR .

Vendredi, 30 Janvier 2009 10:04
Dans le cadre de la mise en oeuvre du renouveau de l’action publique contenu dans le Projet de Développement Economique et Social (PDES) du président de la République, le ministère du Travail, de la Fonction Publique et de la Réforme de l’Etat a lancé le 20 décembre 2008 un concours de recrutement direct de 1 022 agents dans la Fonction Publique malienne. Un mois après, les résultats sont là. Sur les 33 696 candidats inscrits, 28 680 se sont présentés le jour du concours parmi lesquels 945 agents ont été admis dont 889 par voie de concours et 56 dispensés.

Pourquoi les 77 postes restant n’ont pas été pourvus ? Pourquoi parmi les admis certains ont été dispensés du concours ? Afin d’obtenir des explications sur ces interrogations, nous avons rencontré le Directeur National de la Fonction Publique et du Personnel, M. Sidi Traoré récemment promu au grade d’Officier de l’Ordre National du Mali.

77 postes non pourvus sur 1022

Au Mali, l’emploi, surtout celui des jeunes, se pose avec acuité. Chaque année, l’université, les instituts et autres grandes écoles jettent des milliers de chômeurs sur le marché de l’emploi. Les autorités sont conscientes de cela, c’est pourquoi elles tentent d’y trouver des solutions dont le recrutement direct à la Fonction Publique parmi d’autres solutions.

Mais comment comprendre donc que lors du dernier concours d’entrée à la Fonction Publique, sur 1 022 postes à pourvoir, 77 n’ont pas été pourvus ? Le Directeur National de la Fonction Publique nous a donné deux explications à ce sujet.

Les 77 postes n’ont pas été pourvus, soit pour raison d’insuffisance de résultats des candidats, soit pour insuffisance du nombre de postulants pour une spécialité bien déterminée. C’est le cas du corps des traductions interprètes spécialités anglais arabe (bilingue) où 3 postes étaient mis au concours.

Sur les 49 candidats inscrits, 21 se sont présentés le jour du concours. A l’arrivée, il n’y a eu aucun admis car les candidats n’avaient pas le niveau requis. Egalement, chez les traducteurs interprètes, spécialité français, espagnol, 3 candidats se sont inscrits dont 2 ont fait le concours pour un poste à pourvoir. A la proclamation des résultats, il n’y a aucun admis.

Chez les Techniciens Supérieurs de l’Elevage, 15 postes ont été mis au concours pour 59 candidats inscrits dont 51 se sont présentés le jour du concours. A l’arrivée, 11 candidats ont été déclarés admis, soit 4 de moins de ce qui était prévu.

Au corps des Agents Techniques des Constructions Civiles, Spécialité Menuiserie bois, sur les 20 candidats inscrits, 16 ont fait le concours pour 2 postes à pourvoir. Seul le candidat Félix Dembélé a été déclaré admis.

Pour le corps des Techniciens de l’Industrie et des Mines catégorie (B1), spécialité Géologie, 4 candidats ont été déclarés admis alors que 5 postes étaient en jeu pour 37 candidats inscrits dont 33 présents le jour du concours.

Pour le corps des médecins pharmaciens et ondo-stomatologues, spécialité pharmacie, seulement 12 candidats ont mérité pour 25 postes à pourvoir. Le jour du concours 68 candidats se sont présentés parmi les 74 inscrits.

Au corps des techniciens de santé catégorie (B1), spécialité Sage-Femme, la moitié des dix postes mis au cours a été pourvue alors que 16 candidats ont été inscrits dont 15 ont fait le concours.

Il était prévu de recruter 6 techniciens des arts et de la culture spécialité Art Plastique. A l’arrivée, 5 ont été déclarés admis sur les 19 candidats présents le jour du concours.

Pour le corps des techniciens des arts et de la culture, spécialité Maroquinerie, 18 candidats ont fait le concours pour 7 postes mis en jeu, 6 ont été déclarés admis. Pour le corps des Ingénieurs Informaticiens, spécialité Informatique de Gestion, 11 postes ont été mis au concours. A l’arrivée, 7 candidats ont été déclarés admis sur les 26 inscrits.

Pour le corps des Techniciens de l’Informatique, catégorie (B2), spécialiste Maintenance, 43 candidats sont inscrits dont 38 ont fait le concours pour 12 postes à pourvoir. Seulement 4 candidats ont été admis à ce niveau.

Pour le corps des Techniciens de l’Informatique catégorie (B2) spécialité Analyste Programmeur, 23 candidats ont été inscrits dont 21 candidats se sont présentés le jour du concours. Sur les 10 postes à pourvoir, 6 ont été attribués.

Pourquoi 56 candidats ont été dispenses de concours ?

Le Directeur National de la Fonction Publique et du Personnel nous a édifié sur cette question. Cela découle de l’application du règlement intérieur du concours qui stipule que si le nombre de candidat est égal ou inférieur au nombre de poste à pourvoir, il y a lieu de déclarer ces candidats dispensés de concours.

Les 56 agents qui ont passé directement sans concours sont des Médecins, Pharmaciens et Odonto Stomatologues du niveau Certificat d’Etudes Spéciales (CES), spécialistes (Chirurgie Générale, Gynéco-obstétrique, Cardiologie, Pharmacie Biologie, Epidémiologie, Pharmacognosie, Oncologie médicale), du niveau Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odonto Stomatologie (FMPOS), spécialités (Médecine Nucléaire, Chirurgie Dentaire, Pharmacie/Biologie), du niveau assistants médicaux spécialités (Anesthésie et Réanimation, Imagerie médicale, Odonto-Stomatologie, Hygiène et Epidémiologie, Biologie Médicale, Médecine interne), du niveau Techniciens Supérieurs de Santé, spécialités (Hygiène et Assainissement, Orthopédie), du niveau Administrateur des Arts et de la Culture, spécialités (Peinture), du niveau Techniciens des arts et de la culture, spécialités (Bibiothèque Bilingue: Arabe et Français, Archivistes), du niveau Ingénieurs du Génie Rural, spécialités (Biotechnologie végétale), du niveau Techniciens de l’Industrie et des Mines, spécialités (Maintenance Biomédicale, Electronique Audiovisuelle).

Il faut rappeler que les épreuves se sont déroulées entre le 20 décembre 2008 et le 1er janvier 2009, tandis que les résultats ont été proclamés le 28 janvier. Il y avait 6 centres de concours : Kayes, Sikasso, Ségou, Mopti, Gao et le District de Bamako. Sur les 33 696 candidats pour les 6 centres de concours, 95% ont effectué leur concours à Bamako.

Le prochain concours de recrutement direct dans la Fonction Publique aura lieu au dernier trimestre de l’an 2009.

Daba Balla KEITA

Journal Nouvel Horizon

30 Janvier 2009