Primature : Portail Officiel du Gouvernement

PCDA : EN AVANT POUR LE 5EME PLAN OPERATIONNEL

Le Programme prévoit de réaliser plusieurs activités destinées à promouvoir les filières agricoles, notamment la mangue, l'échalote et la pomme de terre. La direction administrative et financière du ministère de l'Agriculture  a abrité mercredi les travaux de la session du conseil d'administration pour l'exercice 2011 du Programme de compétitivité de développement agricole (PCDA). Les travaux étaient dirigés par Adama Coulibaly, conseiller technique au ministère de l’Agriculture et se sont déroulés en présence du coordinateur du projet, Gagny Timbo et des membres du comité de pilotage. A l’ordre du jour de la session : l’examen et l’adoption du rapport d’activités 2010, le programme d’activités et le projet de budget 2011.
La session, a rappelé Adama Coulibaly à l’ouverture des travaux, marque la fin de la série de concertations entamées des mois durant dans les différentes zones d'intervention du PCDA par les comités régionaux de pilotage. Elle met fin également au processus d'approbation du Programme d'activités et de budget du PCDA au titre de l'exercice 2011. Le programme validé, au sortir de cette session constitue le 5ème Plan opérationnel du projet, issu du cadre logique et des plans régionaux de travail adoptés par les comités régionaux de pilotage. Il couvre la période allant du 1er avril 2011 au 30 mars 2012, correspondant à la première année contractuelle des opérateurs chargés de la mise en œuvre du projet. Le programme est doté d'un budget d'environ 6,09 milliards Fcfa, dont 71% réservés pour les composantes techniques contre 21% destinés à la mise en œuvre et la gestion du projet.

Il prévoit de réaliser plusieurs activités destinées à promouvoir les filières agricoles, notamment la mangue, l'échalote, la pomme de terre, etc. Concernant la mangue notre pays a exporté  environ 16 985 tonnes en 2010 contre 2 915 tonnes en 2005. Ce qui a rapporté à l’économie nationale environ 8,3 milliards Fcfa.

Notre pays excelle aussi dans la production et la commercialisation de l'échalote avec 200 000 tonnes par an. La Région de Ségou représente l'un des principaux bassins de production de l’échalote avec la zone de l'Office du Niger, qui fournit plus de 50% de la production nationale.
C'est pour booster ces différentes filières agricoles en vue de faire reculer la pauvreté rurale, que le gouvernement a initié, avec l’appui de la Banque mondiale, ce programme. Les résultats satisfaisants obtenus pendant les exercices écoulés ont encouragé le gouvernement et son partenaire stratégique à poursuivre l'initiative.

Durant l'exercice à venir, le PCDA ambitionne de procéder à la diffusion de référentiels technico-économiques (RTE) fiables pour la promotion des plantations commerciales et des unités de type petites et moyennes entreprises (PME) et groupements économiques (GE) ;  de mettre en place une masse critique de sous-projets de type PME et GE et d’améliorer l'environnement de services de proximité pour plus d'impact et de visibilité du PCDA.

Il envisage aussi d'appuyer le développement des interprofessions mangue, échalote, bétail viande et pomme de terre pour stimuler la production et la commercialisation des produits. Le programme se propose également de prospecter de nouveaux marchés pour les filières et de réaliser un programme de construction d'infrastructures marchandes pour les filières mangues, pomme de terre, échalote et bétail viande. Il s’agit aussi de faciliter l'accès au crédit des opérateurs privés des principales filières d'intervention et de réaliser une étude d'impact du programme et le renforcement du suivi environnemental et social des activités du PCDA.

Le mandat initial des opérateurs privés en charge de la mise en œuvre du projet pendant la première sous-phase était arrivé à terme depuis novembre 2009, a ajouté Adama Coulibaly. Un avenant leur avait été accordé afin d'assurer la réalisation du programme d'activités 2010 durant le premier semestre de l'année. Cette phase transitoire a certes influé négativement sur l'exécution correcte des activités du programme, mais sans jamais entraver l'atteinte des objectifs. Le PCDA a réussi à réaliser des activités inscrites au programme en 2010, permettant la tenue des 8è et 9è missions de supervision conjointe gouvernement/Banque mondiale qui ont lieu respectivement en mai et novembre 2010.

En 2010, le PCDA a finalisé les RTE et les kits de sous-projets, notamment le paramétrage des vergers commerciaux et des unités de transformation de type semi-industriel. Il a mis en place 80 sous-projets de micro-entreprises en voie de devenir des PME rentables avec plus de 215 millions de Fcfa de subvention, passant ainsi à un total de 195 projets pour un montant global d'environ 1,25 milliard Fcfa. Il a également développé des outils financiers appropriés favorisant l'accès au crédit bancaire des exportateurs de mangue.

Le PCDA a aussi contribué à mettre en place les comités régionaux d'interprofession pour les filières mangue et échalote avec l'appui des chambres régionales d'agriculture ; à appuyer la commercialisation de 16 985 tonnes de mangues sur les marchés sous-régional, national et européen, générant plus de 8,3 milliards Fcfa de chiffre d'affaire. Il a mis sur pied un dispositif de veille commerciale avec « Sènè kunanfoli bulow » pour les besoins des acteurs des filières mangue et pomme de terre.

A. O. DIALLO
Journal l’Essor du vendredi 08 juillet 2011

 
 

 

Le Premier Ministre
Biographie
Discours
Agenda
Ecrire au Premier Ministre
Le Cabinet

 

Services
SGG
Cabinet Défense
Contrôl Général des Services Publics
Direction Nationale des Archives du Mali
Direction Administrative et Financière
Mission de Restructuration du Secteur Coton
Comité de Régulation de l'Energie et de l'Eau
Agence de Développement du Nord Mali
ENA
Le Gouvernement
Compostion du Gouvernement
Les Grands Dossiers
Agenda du Gouvernement
Annonces