Primature : Portail Officiel du Gouvernement

CENTRALE HYBRIDE DE OUELESSEBOUGOU : UN BEL EXEMPLE DE PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE

La centrale solaire photovoltaïque installée sur le site de production isolé d’Energie du Mali renforce sensiblement la capacité de production électrique dans la zone. Le président de la République, Amadou Toumani Touré, a inauguré samedi une nouvelle centrale hybride à Ouéléssébougou chef-lieu de la commune rurale du même nom dans le cercle de Kati (Région de Koulikoro). La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de l’Énergie et de l’Eau, Mamadou Diarra, de la directrice nationale l’Hydraulique, Mme Ly Fatoumata Kané, du président du conseil d’administration de la société Énergie du Mali (EDM), Ousmane Issoufi Maïga, et du directeur général d’EDM, Sékou Alpha Djitèye. Les autorités administratives et locales, notamment le gouverneur la Région de Koulikoro, Soungalo Bouaré, le maire de Ouéléssébougou, Niankoro Yeah Samaké, le directeur général de la Banque pour le commerce et d’industrie du Mali (BCIM), Sékou Mamadou Barry et des notabilités de la localité étaient également présents. Cet événement intervient une année après que le président de la république eut procédé dans la même localité à l’inauguration d’un système d’adduction d’eau potable.

L’on comprend donc la joie et la satisfaction des habitants de Ouéléssébougou qui ont massivement témoigné leur reconnaissance à celui qu’elles appellent désormais le "bâtisseur de la nation". C’est aux environs de 10 heures que la délégation présidentielle a fait son entrée dans le village qui grouillait de monde. Danses folkloriques, coup de fusils de bienvenue des chasseurs traditionnels, ovations, Amadou Toumani Touré a été accueilli dans la ferveur. L’hôte du jour se prêtera au bain de foule traditionnel, avant de prendre place à la tribune officielle. La centrale électrique est le fruit d’un partenariat entre EDM et la BCI.

Lequel consiste en l’installation d’une centrale solaire photovoltaïque sur le site de production isolé d’EDM de Ouéléssébougou où existent déjà deux groupes électrogènes. À ce titre, la centrale hybride utilise suivant les périodes de la journée, soit l’électricité produite par les panneaux solaires, soit par les groupes électrogènes. Ainsi durant la journée les quelque 500 abonnés sont servis en énergie solaire, tandis que les groupes électrogènes prennent le relais la nuit.

Ce qui permet une réduction d’environ 75 % du temps de fonctionnement des deux générateurs. La réalisation a coûté 1,2 milliards de Fcfa. Les travaux ont été effectués en huit mois par l’entreprise malienne ZED-SA. Le projet comporte plusieurs composantes : une production thermique à travers deux groupes électrogènes de 220 kw chacun ; une production solaire fournie par un champ solaire photovoltaïque d’une capacité de 216 kw ; un système de batteries de stockage d’énergie ; un jeu d’onduleurs d’une capacité de 660 kw ; un système de protection et enfin un système d’évacuation avec un transformateur élévateur d’une capacité de 400 kw.


UNE COMPLICITÉ EXEMPLAIRE. Le maire de la commune de Ouéléssébougou, Niankoro Yeah Samaké, s’est réjoui de la réalisation de ce projet qui, selon lui, constitue un pas important vers le développement économique et social de la circonscription. Il a rendu hommage au président de la République pour toutes les réalisations dont la commune a bénéficié. " Je me souviens en 2009, vous nous avez apporté de l’eau, source de vie et d’énergie, de développement tout court.

Aujourd’hui, vous nous apportez de l’électricité, source de santé, d’éducation et de développement. En somme, vous nous avez outillé pour mieux participer à l’œuvre de construction nationale dont vous êtes le porte-flambeau", a-t-il dit, ajoutant qu’il est temps pour notre pays de se tourner vers les énergies propres et à bon marché afin d’économiser ses ressources en hydrocarbures. L’édile a ensuite sollicité du chef de l’Etat, la clôture du stade municipal de Ouéléssébougou pour l’épanouissement de la jeunesse et son accompagnement pour promouvoir l’éducation, la santé et la gouvernance locale.

Le directeur général de la BCI est également de cet avis. Sékou Mamadou Barry a indiqué que la participation de la banque à ce projet traduit l’engagement de l’institution financière à contribuer à la protection de l’environnement et au développement local. Le ministre de l’Énergie et de l’Eau, Mamadou Diarra a exprimé sa fierté et remercié le président Touré pour son accompagnement constant en matière de promotion du secteur énergétique dans notre pays.

Cette dynamique se traduit par la réalisation d’autres projets à Kimparana pour une puissance de 76 kW crête. "La réussite de ce projet-pilote, bien que faisant appel à des niveaux de financement importants, montre le chemin pour réduire les coûts d’exploitation des centrales de nos centres isolés qui constituent aujourd’hui un handicap majeur dans l’élargissement de la desserte de nos localités en électricité", a ajouté le ministre, tout en remerciant EDM et ses partenaires pour l’aboutissement de ce projet. Pour le président de la République, Amadou Toumani Touré, la nouvelle centrale symbolise la vision et la vocation vers laquelle nous devons aller désormais.

Il a salué et félicité le gouvernement, à travers le département de l’Énergie et de l’Eau, pour son dynamisme dans le secteur de l’électricité et de l’eau. Amadou Toumani Touré n’a pas manqué de rendre hommage au président du conseil d’administration d’EDM, l’ancien Premier ministre, Ousmane Issoufi Maïga pour son engagement et sa détermination à faire de la société, un partenaire crédible et viable. Le chef de l’Etat s’est félicité de "la complicité" exemplaire qui caractérise désormais le partenariat public-privé.

EDM, ZED et la BCI constituent trois entités qui s’investissent pour le développement de notre pays, a ajouté Amadou Toumani Touré, se félicitant que tout le financement de ce projet soit l’œuvre des sociétés nationales. Une dynamique qui montre la viabilité et la crédibilité de nos entreprises, a-t-il noté. Après l’inauguration de la centrale électrique, il a mis le cap sur Yanfolila, dans la Région de Sikasso, où il a inauguré un centre de santé de référence (voir article ci-dessous).


Envoyés spéciaux
L. DIARRA
O. DIOP
Journal l’Essor du lundi 14 février 2011, par Lassine Diarra


 
 

 

Le Premier Ministre
Biographie
Discours
Agenda
Ecrire au Premier Ministre
Le Cabinet

 

Services
SGG
Cabinet Défense
Contrôl Général des Services Publics
Direction Nationale des Archives du Mali
Direction Administrative et Financière
Mission de Restructuration du Secteur Coton
Comité de Régulation de l'Energie et de l'Eau
Agence de Développement du Nord Mali
ENA
Le Gouvernement
Compostion du Gouvernement
Les Grands Dossiers
Agenda du Gouvernement
Annonces