Primature

Switch to desktop Register Login

class="gkFeaturedItemTitle" LA DÉCENTRALISATION EN PRIORITÉ

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le jeudi 23 février 2017 22:29

Conférence annuelle des Agences de développement régional (ADR)

Le Premier ministre Modibo KEITA a présidé au Centre de formation des Collectivités, ce jeudi 23 février 2017, la deuxième conférence annuelle des Agences de développement régional (ADR). Le thème porte sur "Construisons ensemble la decentralisation". Il s'agit de mettre les ADR au coeur de tous les plans, programmes et projets de développement au Mali à travers les collectivités décentralisées. La création des ADR est une volonté manifeste du Président de la République Ibrahim Boubacar KEITA de doter les régions d'instruments de maîtrise d'ouvrage afin de rationaliser les actions de développement.

Le président de l'association des régions du Mali a loué le rôle des ADR dans l'architecture institutionnelle du développement des régions du Mali. Selon lui au delà de leur jeunesse, les ADR connaissent des contraintes sérieuses notamment le manque de moyens logistiques.

Le Premier ministre Modibo KEITA a rappelé le contexte qui a prévalu à la création de ces ADR. Il s'est agi pour le Gouvernement, a-t-il dit, de créer une sorte de bureau d'études pour assister les regions dans leurs plans de développement. 

Le Chef du Gouvernement a rassuré que le Gouvernement poursuivra son concours afin que les ADR soient des Agences de production et non des Agences de consommation.

class="gkFeaturedItemTitle" L'URBANISATION EN AFRIQUE EN DÉBAT

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le jeudi 23 février 2017 22:23

17e Édition Forum de Bamako

L'URBANISATION EN AFRIQUE EN DÉBAT

 

Le Premier ministre Modibo KEITA préside ce matin au Radisson Blu de Bamako la cérémonie d'ouverture de la 17e édition du Forum de Bamako. Le thème de cette année est : "l'urbanisation en Afrique: le défi de la croissance urbaine".

class="gkFeaturedItemTitle" UN DIALOGUE DE HAUT NIVEAU S'OUVRE À BAMAKO

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le mardi 21 février 2017 20:05

Contribution des femmes à la Paix et la Sécurité au Sahel

UN DIALOGUE DE HAUT NIVEAU S'OUVRE À BAMAKO

Les femmes des pays du G5 Sahel sont décidées à apporter leur pierre dans la promotion de la paix et la sécurité dans notre espace commun. Avec l'appui de ONU Femmes, de l' UNOWAS, l'Union africaine, de la Suède et du Japon, elles organisent à Bamako un dialogue de haut niveau. L'ouverture de ce forum a été rehaussé par la présence du Premier ministre Modibo KEITA. Pour le chef du gouvernement, le Premier facteur de lutte contre l'extrémisme violent est le respect de la loi et de la légalité. Et c'est à cela que la femme doit jouer un rôle prépondérant à travers la lutte contre l'injustice. Selon Modibo KEITA le Chef de l'Etat Ibrahim Boubacar KEITA, président en exercice du G5 Sahel tient à la place des femmes dans la lutte contre l'extrémisme violent au regard de leur place dans nos sociétés traditionnelles et modernes.

C'est le premier forum du genre pour la participation effective des femmes dans la lutte contre l'extrémisme violent. Ce qui, selon le secrétaire permanent du G5 Sahel, est la preuve palpable de l'implication inclusive de toutes les couches socio-professionnelles dans le Sahel dans la promotion de la paix et de la Sécurité.

Le bureau de l"ONU en Afrique de l'ouest et au Sahel (UNOWAS) a annoncé la création d'un poste de conseiller genre auprès du secrétaire permanent du G5 Sahel pour une meilleure prise en compte du rôle des femmes dans la consolidation de la paix.

Le représentant de l'envoyé spécial de l'Union 

africaine à souhaité que la rencontre de Bamako soit l'occasion d'une prise d'engagements remarquables pour renforcer l'autonomisation de la femme africaine.

class="gkFeaturedItemTitle" LE REPRÉSENTANT DE LA BANQUE MONDIALE PAUL NOUMBA UM FAIT SES ADIEUX AU PREMIER MINISTRE

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le mardi 7 février 2017 22:37

Audience à la Primature

LE REPRÉSENTANT DE LA BANQUE MONDIALE PAUL NOUMBA UM FAIT SES ADIEUX AU PREMIER MINISTRE

Le représentant de la Banque mondiale au Mali, Paul NOUMBA UM a été reçu hier par le Premier ministre Modibo KEITA. Il est venu faire des adieux au Chef du Gouvernement du Mali après trois ans de service dans notre pays. Il retient un séjour riche marqué par une mobilisation importante de ressources pour le Mali avec une enveloppe de près de 600 millions de dollars pour la période 2017-2020. 

Il a contribué à améliorer les relations entre le Mali et cette prestigieuse institution de Bretton Woods. 

Le Premier ministre a voué les qualités de partenaire de choix du représentant sortant et la remercié de son dévouement pour la cause du Mali pendant tout son séjour. 

Paul NOUMBA UM quitte le Mali pour ses nouvelles fonctions de representant de la même institution en Afrique du Sud avec six autres pays d'Afrique australe dans sa juridiction. Il regrette n'avoir pas eu beaucoup de temps pour visiter le pays dont il se souviendra longtemps de la chaleur des populations mais aussi de la qualité de sa musique.

class="gkFeaturedItemTitle" BELLE IMAGE DES PRESIDENTS À L' AÉROPORT MODIBO KEITA SENOU

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le lundi 6 février 2017 21:35

Sommet du G5 Sahel

BELLE IMAGE DES PRESIDENTS À L' AÉROPORT MODIBO KEITA SENOU

Le Président IBK à tenu cet après-midi à être à l'accueil de ses homologues du G5 Sahel. Après avoir accueilli son frère du Niger, les deux ont accueilli ensemble leur frère du Tchad et les trois à leur tour ont accueilli leur frère de Mauritanie. 

Le Président de la République SEM Ibrahim Boubacar KÉÏTA vient ainsi d'accueillir, à l'aéroport Président Modibo KÉÏTA-Sénou de Bamako, ses homologues du Niger, Issoufou MAHAMADOU; du Tchad, Idriss DEBY ITNO et de la Mauritanie, Mohamed Ould ABDEL AZIZ. L'avion du Président du Faso Roch Marc Christian KABORÉ est attendu à Bamako aux environs de 18H 30.

Les Chefs d'État des pays du G5 Sahel prendront part, ce lundi 6 février 2017, au Sommet extraordinaire de Bamako sur le thème : "Situation sécuritaire au Mali et son impact dans le Sahel".

 

(Source Présidence de la République)

class="gkFeaturedItemTitle" G5 Sahel : Bamako abritera les 5 et 6 février un Sommet extraordinaire

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le dimanche 5 février 2017 04:10

G5 Sahel : Bamako abritera les 5 et 6 février un Sommet extraordinaire

À l'invitation du Président de la République SEM Ibrahim Boubacar KÉÏTA, Chef de l’État, Bamako abritera les 5 et 6 février 2017 un Sommet Extraordinaire des Chefs d’État du G5 Sahel sur le thème « situation sécuritaire au Mali et son impact dans le Sahel ».

Prendront part à ce Sommet, SEM Roch Christian KABORÉ, Président du Faso ; SEM Mohamed Ould ABDEL AZIZ, Président de la République Islamique de Mauritanie ; SEM Issoufou MAHAMADOU, Président de la République du Niger ; SEM Idriss Deby ITNO, Président de la République du Tchad.

Les travaux se dérouleront au Centre International de Conférence de Bamako (CICB).

 

(Source: Présidence de la République du Mali)

class="gkFeaturedItemTitle" LE PREMIER MINISTRE RENCONTRE LA COMMUNAUTÉ MALIENNE

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le mercredi 1 février 2017 23:07

Au terme de son séjour à Addis-Abeba

LE PREMIER MINISTRE RENCONTRE LA COMMUNAUTÉ MALIENNE

Modibo KEITA a tenu à rencontrer la communauté malienne d'Éthiopie forte d'une quarantaine de personnes essentiellement les familles du personnel diplomatique malien à l'ambassade et à l'Union africaine. La rencontre s'est deroulée à la résidence de l'ambassadeur du Mali Fafré Camara. Celui ci, dans son mot de bienvenue, a rappelé que la communauté, même n'étant pas forte en nombre, reste forte en solidarité à la fois interne et envers le pays. La preuve étant sa contribution au bénéfice des victimes de la crise au pays. 

 

Le Premier ministre s'est dit heureux de renouveler un exercice qu'il a instauré à chaque fois qu'il est à l'extérieur conformément à la vision du Chef de l'Etat de mettre les maliens de l'extérieur au coeur de notre politique extérieure. Il a expliqué tous les efforts du Gouvernement dans la mise en oeuvre de l'accord et a demandé à nos compatriotes leurs soutien et prières pour accompagner les efforts vers la paix et le développement.

class="gkFeaturedItemTitle" LE PREMIER MINISTRE TIRE LE BILAN AVEC LA PRESSE MALIENNE

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le mardi 31 janvier 2017 22:58

Fin du sommet de l'Union africaine

LE PREMIER MINISTRE TIRE LE BILAN AVEC LA PRESSE MALIENNE

A la fin du sommet de l'Union africaine ce mardi à Addis-Abeba, le Premier ministre Modibo KEITA a répondu aux questions de L'ORTM, L' AMAP ET DU JOURNAL DU MALI qui ont assuré la couverture des travaux. Pour le Premier ministre c'était un sommet ordinaire mais fort utile au regard du thème principal, des grands dossiers à son ordre du jour mais aussi des énormes défis du continent. 

Tout au long des travaux, le Premier ministre a confié avoir été en relation permanente avec le Chef de l'Etat, SEM Ibrahim Boubacar Keita qui tient profondément à la place du Mali et à sa voix dans le débat au sein de notre Union. 

Le Mali, a dit le Premier ministre, a été au coeur des débats, eu égard à la situation sécuritaire et le récent attentat au vehicule piégé survenu à GAO. Pour cela, le Mali a bénéficié au cours du sommet de la Solidarité agissante de tout le continent. Le sommet a marqué son attachement à la mise en oeuvre de l'accord pour la paix et la Réconciliation issu du Processus de paix. 

 

S'agissant des élections des membres de la COMMISSION de l'Union africaine et de la readmission du Maroc, Modibo KEITA s'est réjoui de l'atmosphère cordiale, fraternelle et professionnelle dans laquelle elles ont été traitées.

class="gkFeaturedItemTitle" LE CONSEIL D'ADMINISTRATION ÉPLUCHE LES DOSSIERS STRUCTURANTS

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le mardi 31 janvier 2017 22:44

Smart Africa

LE CONSEIL D'ADMINISTRATION ÉPLUCHE LES DOSSIERS STRUCTURANTS

 

Au deuxième jour du 28e sommet de l'Union africaine à Addis-Abeba, les membres du Conseil d'administration se sont réunis sous la présidence du Chef de l'Etat rwandais Paul KAGAME en présence du Premier ministre Modibo KEITA, des Chefs d'Etats du Gabon, du Niger et du Burkina Faso.
Le Conseil d'administration de Smart Africa comprend 17 pays dont le Mali. Le Secrétariat exécutif est dirigé par notre compatriote Hammadoun Touré.
La présente session du conseil d'administration planche sur plusieurs projets structurants femmes et filles "intelligentes" ou encore les "villes intelligentes" qui seront au menu du prochain sommet de Smart Africa en mai prochain à Kigali. 
 Une des ambitions de Smart Africa est de faciliter la connexion entre les pays notamment en réduisant sinon supprimant le roaming téléphonique entre les Etats. L'Afrique de l'Ouest et celle de l'Est sont très avancées dans cette voie. 
Selon le ministre de l'Economie numérique et de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Me Mountaga Tall, le Conseil envisage de mobiliser deux milliards de dollars de financement. SMART AFRICA est imaginé par l'Union africaine pour réduire la fracture numérique pour le continent et jeter celui-ci véritablement dans l'ère des TIC à travers tous les secteurs de développement.

class="gkFeaturedItemTitle" LE TCHADIEN MOUSSA FAKI MAHAMAT ÉLU NOUVEAU PRÉSIDENT DE LA COMMISSION

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le lundi 30 janvier 2017 20:35

Sommet de l'Union africaine

LE TCHADIEN MOUSSA FAKI MAHAMAT ÉLU NOUVEAU PRÉSIDENT DE LA COMMISSION

L' un des temps forts attendus du 28e sommet de l'Union africaine, c'était bien l'élection des membres de la Commission avec en tête le président et le vice-président.

C'est donc le tchadien Moussa FAKI MAHAMANE qui succède à la sud africaine Nkosazana Ndlamini Zuma qui ne s'est pas représentée à sa propre succession après seulement un mandat. 

Le tchadien a été élu au 7e tour de l'élection à huis clos face à la candidate kenyan et en présence des chefs d'états et de gouvernements. 

Le nouveau président de l'Union africaine est un haut fonctionnaire tchadien qui a gravi tous les échelons de l'administration de son pays. Né le 21 juin 1960, il est doctorant en droit public à l'université Paris 13, détenteur d'un DESS en droit public de l'université Marien Ngouabi de Brazzaville, il fut successivement, entre autres, président du Conseil économique, social et culturel, directeur du cabinet civil du Chef de l'Etat, Chef du Gouvernement, plusieurs fois ministres dont le portefeuille des affaires étrangères qu'il occupe depuis 2008.

A la tête de la Commission, dans son document de campagne, il compte appuyer son programme sur trois pilliers:

- revigorer la jeunesse africaine;

- rehausser la femme africaine;

- renforcer la Gouvernance.

class="gkFeaturedItemTitle" MODIBO KEITA ET LE NOUVEAU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DES NATIONS UNIES ÉVOQUENT LA SITUATION AU MALI

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le lundi 30 janvier 2017 20:12

Sommet de l'Union africaine

MODIBO KEITA ET LE NOUVEAU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DES NATIONS UNIES ÉVOQUENT LA SITUATION AU MALI

Le Premier ministre Modibo KEITA a été reçu ce matin au siège de l'Union africaine par le nouveau secrétaire général de l' ONU Antonio Gutierrez. Au menu de cet entretien bilatéral les relations entre le Mali et l'organisation onusienne ainsi que la situation dans notre pays. En plus de ses agences de développement, elle a une mission de maintien de la paix au Mali à savoir la MINUSMA.

class="gkFeaturedItemTitle" LE GUINEEN ALPHA CONDÉ NOUVEAU PRÉSIDENT EN EXERCICE D

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le lundi 30 janvier 2017 20:01

28e Sommet de l'Union africaine

LE GUINEEN ALPHA CONDÉ NOUVEAU PRÉSIDENT EN EXERCICE D

Le sommet de l'Union africaine s'est ouvert ce matin à Addis-Abeba en présence d'une quarantaine de chefs d'états et de gouvernements. Un des moments forts a été le passage de témoin de la Présidence en exercice désormais confiée au Président guineen Alpha Condé.

La journée a commencé par un huis-clos puis la photo de famille auxquels a pris part le Premier ministre Modibo KEITA. A la cérémonie d'ouverture, plusieurs discoursa ont été prononcés. Il s'agit de celui de la Présidente de la Commission de l'Union africaine, Nkosaza Dlamini Zuma qui fait ses adieux ainsi car ne se représentant plus. Un nouveau Président doit être élu. Elle a attiré l'attention sur les grands défis auxquels le continent fait face notamment dans le domaine de la paix et de la Sécurité. Elle a insisté sur la prise en compte de la jeunesse, principal atout du continent pour les dividendes démographiques.

A sa suite, le président de l'autorité palestinienne à salué le rôle du continent dans la lutte de son peuple pour garantir un état aux côtés d'Israël avec comme capitale Jérusalem Est. Quant au vice-président cubain, il a magnifié les relations historiques et sociologiques entre la grande île et le continent. 

Le nouveau secrétaire général des Nations Unies, le portugais Antonio Gutierrez s'est réjoui d'être pour la première fois devant l'assemblée de l'Union africaine et lui a promis de faire entendre sa voix et ses propositions pour une nouvelle gouvernance mondiale. 

Le discours d'ouverture de ce sommet a été délivré par le président tchadien, Idriss Deby ITNO, président en exercice sortant de la conférence des Chefs d'Etats. Il a dit son honneur d'avoir porté la voix de l'Afrique pendant une année et a dressé un tableau peu reluisant de la situation sécuritaire du continent. Il a appelé à plus de solidarité afin d'endiguer tous les fléaux auxquels le continent fait face.

La CEDEAO s'est vu décerner un tableau d'honneur pour son récent rôle joué dans le dénouement de la crise post-electorale de Gambie. Quant au prix Kwame Nkrumah pour la recherche scientifique, il a été décerné à un égyptien et un ghaneen avec à la clé un chèque de 60 millions de FCFA chacun.

class="gkFeaturedItemTitle" LA CEDEAO AFFINE DOSSIERS ET POSITIONS

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le lundi 30 janvier 2017 19:48

Sommet de l'Union africaine

LA CEDEAO AFFINE DOSSIERS ET POSITIONS

A la veille du 28ème sommet de l'Union africaine à Addis-Abeba, les réunions préparatoires se suivent et ne se ressemblent pas.

Après la séance du MAEP hier, le Premier ministre Modibo KEITA a participé au petit déjeuner entre les Chefs d'états et de Gouvernements africains et le nouveau secrétaire général des Nations Unies, Antonio Gutierrez. Au menu de cette rencontre la place de l'Afrique dans la gouvernance mondiale et dans le système des Nations unies.

Puis ce fut la traditionnelle retraite des chefs d'états et de gouvernements au cours de laquelle plusieurs sujets sont abordés: le financement de l'Union, la réforme de l'Union confiée au Président Kagamé du Rwanda et les différents remembrements de la Commission.

 

En fin de journée, c'était autour des Chefs d'Etats et de gouvernements de la CEDEAO de se retrouver pour plancher sur plusieurs dossiers à la veille du sommet. Il s'agit d'harmoniser les positions sur les différents remembrements de la commission de l'Union africaine notamment les postes de président et de vice président. Les sujets de paix et de sécurité figurent aussi dans les dossiers, qu'il s'agisse du Sahel ou de la Guinée Bissau.

class="gkFeaturedItemTitle" LE MAEP COMME ENTREE EN MATIERE

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le dimanche 29 janvier 2017 21:54

28e Sommet de l'Union africaine

LE MAEP COMME ENTREE EN MATIERE

Les Chefs d'Etats et de gouvernements sont entrés de plain-pied dans le 8e sommet de l'Union africaine. Le thème est: "tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse". 

La session passera en revue les questions liées à la paix et la sécurité sur le continent, le financement de l'UA, à la mise en place de la zone de libre échange continentale, la demande d'adhésion formulée par le Maroc pour intégrer l'Union, le rapport annuel de la présidente de la Commission de l'Union africaine entre autres.

Hier samedi, au Medium Hall a Addis-Abeba, en entrée en matière, s'est deroulée une session du Mécanisme d'évaluation par les Pairs. Le Premier ministre Modibo KEITA a participé aux travaux aux cotés des Chefs d'Etat du Sénégal, de Djibouti, de Namibie, des Premiers ministres éthiopien et algérien. Le presidium etait assuré par le président tchadien SE Idriss Deby ITNO et le President kenyan, SE Uhuru KENYATTA, président du groupe du MAEP. A cette session ont été évalués les Etats de Djibouti, du Tchad, du Sénégal, du Kenya, du Soudan et de la Zambie. L'exercice consiste à chaque pays candidat de se soumettre sans complaisance à l'évaluation de son mode de gouvernance et son modèle démocratique, de fond en comble, par les autres pays pairs. 

La rencontre à enregistré l'adhésion de la Namibie et l'examen de la recommandation du Président du Forum sur les mesures devant permettre aux Chefs d'états et de gouvernements de consolider le Mécanisme africain d'évaluation par les Pairs (MAEP).

class="gkFeaturedItemTitle" LE PREMIER MINISTRE EST ARRIVÉ À ADDIS-ABEBA

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le samedi 28 janvier 2017 18:08

Sommet de l'Union africaine

LE PREMIER MINISTRE EST ARRIVÉ À ADDIS-ABEBA

Dépêché par le Chef de l'Etat pour le représenter au 28e sommet des Chefs d'états et de gouvernements de l'Union africaine, le Premier ministre Modibo KEITA est arrivé hier à Addis-Abeba à la tête d'une forte délégation dont le ministres en charge des Affaires étrangères, des Finances, de la Population et de la Communication. Il a été accueilli à l'aéroport Bole international par le ministre éthiopien en charge de l'Elevage, avec le protocole solennel d'usage. 
 Le thème de ce 28e sommet est: "tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse". La session passera en revue les questions liées à la paix et la sécurité sur le continent, le financement e l'UA, à la mise en place de la zone de libre échange continentale, la demande de d'adhésion formulée par le Maroc pour intégrer l'Union, le rapport annuel de la présidente de la Commission de l'Union africaine.
Dès ce samedi, le Premier ministre démarre les activités de haut niveau avec la 26e session des Chefs d'Etats et de gouvernements du Mécanisme d'évaluation par les Pairs (MAEP). A cette session seront évalués les pairs des Etats de Djibouti, du Tchad, du Sénégal, du Kenya, du Soudan et de la Zambie en présence de leurs chefs d'états et de gouvernements. 
Outre ces sessions d'évaluation, la rencontre enregistra l'adhésion de la Namibie et l'examen de la recommandation du Président du Forum sur les mesures devant permettre aux Chefs d'états et de gouvernements de consolider le Mécanisme africain d'évaluation par les Pairs (MAEP)

 

Sous-catégories

Primature - Tous droits réservés

Top Desktop version