Primature

Switch to desktop Register Login

100 jours du 2ème mandat du Président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta

LE PREMIER MINISTRE SOUMEYLOU BOUBÈYE MAÏGA FAIT LE BILAN DES ACTIONS ET ANNONCE LA RÉALISATION DE GRANDS CHANTIERS DE REFORMES INSTITUTIONNELLES ET DE DÉVELOPPEMENT

Le lundi 24 décembre 2018 marquait les 100 jours du second quinquennat du Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA.

À cette occasion, et à la faveur d’une cérémonie qui a regroupé un parterre de personnalités politiques, du secteur privé, de la société civile et de diplomates accrédités dans notre pays au Palais de Koulouba, le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga a présenté le bilan des actions menées par son Gouvernement et annoncé de grands chantiers dans les domaines des réformes institutionnelles et des infrastructures de développement.

En effet, le 8 janvier 2018, après la mise en place du dernier gouvernement du premier mandat du Président Kéïta, le Chef de l’Etat avait instruit au Gouvernement dirigé par Soumeylou Boubèye Maïga une feuille de route déclinée en trois principaux axes, à savoir : Protéger les Maliens, Rassembler les Maliens et Servir les Maliens.

Le Premier ministre s’y est attelé à transformer en actes concrets la feuille de mission présidentielle.

Organisation d’une élection présidentielle démocratique et crédible

Dans son intervention le Premier ministre a rappelé que le Gouvernement a organisé, avec succès, l’élection présidentielle qui a été observée par 76 missions d’observation internationales qui n’ont décelé aucune fraude qui puisse entacher la sincérité du scrutin.

Mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger

Pour le Premier ministre, l’accélération de la mise en œuvre de l’Accord a permis l’enregistrement de 32908 éléments issus des ex-groupes armés et la mise en place du MOC à Gao, Tombouctou et Kidal.

Cadre juridique et institutionnel du Fonds de développement économique durable

Sur ce chantier, le Gouvernement a finalisé le cadre juridique et institutionnel du Fonds de développement économique durable afin d’avoir un outil de la mise en œuvre du volet économique de l’accord sans lequel les dividendes pour les citoyens seront peu visibles. Ce cadre juridique et institutionnel du Fonds va favoriser la réalisation de gros investissements structurants et le financement de l’économie locale et les services sociaux de base sous la maitrise d’ouvrages des collectivités.

En perspectives :

La réalisation d’infrastructures routières

Sous l’orientation stratégique du chef de l’État et l’impulsion du chef du Gouvernement, Soumeylou Boubèye Maïga a annoncé, durant ce second mandat du Président Kéïta, la réalisation de nouvelles infrastructures routières comprenant la construction de 8520 Km de routes qui feront le maillage du territoire reliant Tombouctou à Bourem et Gao, et de nombreux ponts sur le fleuve Niger ( Bamako,Ségou...) pour un coût total de 5350 milliards de Fcfa.

La rénovation urbaine dans la ville de Bamako

Le Premier ministre a également annoncé que le Gouvernement entreprendra une rénovation urbaine de Bamako qui aboutira à la construction d’immeubles et d’infrastructures sur 6 sites au cœur même de la capitale pour répondre au besoin de modernité de la capitale, et renforcer sa position de hub sous régional et de destination de tourisme d’affaires.

L’augmentation de salaires des fonctionnaires et le recrutement de 8000 nouveaux fonctionnaires

Sur le plan social, le Gouvernement mettra en œuvre un ensemble de mesures et d’actions au bénéfice des populations, particulièrement des plus vulnérables dans les domaines de la santé, de l’éducation, et de l’emploi. C’est dans cette optique que le Chef du Gouvernement a annoncé que le Gouvernement compte augmenter le salaire de l’ensemble des fonctionnaires ( taux moyen de 9%), recruter 8000 nouveaux fonctionnaires et organiser une conférence sociale. Cette rencontre se veut inclusive en y associant l’ensemble des partenaires sociaux afin de parvenir à un nouveau pacte social sur des bases justes, inclusives et durables.

En réponse, le Président de la République, Chef de L’État , Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, a tout d’abord félicité le Premier ministre et son Gouvernement pour les actions déjà menées avant de les exhorter à la concrétisation de son programme politique « Notre Mali avance » auquel il tient pour faire de notre pays, un pays émergent, un pays en paix et un pays prospère où il fait bon vivre

Primature - Tous droits réservés

Top Desktop version