Primature

Switch to desktop Register Login

class="gkFeaturedItemTitle" Arrivée à Bamako du Premier ministre algérien

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le samedi 22 septembre 2018 17:35

Le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga a accueilli, ce vendredi après-midi, à l’aéroport international Président Modibo Keïta Sénou, son homologue algérien, Monsieur Ahmed Ouyahia, venu assister aux cérémonies commémoratives du 22 septembre ( fête de l’Indépendance)

class="gkFeaturedItemTitle" Coopération bilatérale Mali-Algérie:

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le vendredi 21 septembre 2018 17:53

Sitôt arrivé à Bamako ce 21 septembre 2018, le Premier ministre algérien M. Ahmed Ouyahia a été reçu en audience par son homologue malien Soumeylou Boubeye Maïga.

Au menu des échanges, les deux personnalités ont évoqué les progrès dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du Processus d'Alger, ainsi que la coopération bilatérale entre les deux pays. Bien que couvrant plusieurs domaines, cette coopération, selon les deux Premiers ministres, est appelée à se renforcer, notamment dans le domaine économique, afin de se hisser au niveau des excellentes des relations politiques. 

Le Premier ministre algérien a chaleureusement félicité le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga pour sa reconduction à la tête du Gouvernement qui traduit les succès réalisés sous son leadership par notre pays, notamment à travers l’organisation réussie de l’élection présidentielle et la stabilisation progressive du pays.

class="gkFeaturedItemTitle" Le Premier ministre du Togo à Bamako pour les festivités du 22 Septembre

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le vendredi 21 septembre 2018 17:46

Le Premier ministre togolais Monsieur Komi Sélom Klassou est le 4ème Premier ministre que Soumeylou Boubeye Maïga a accueilli, cet après-midi, à l’aéroport de Bamako. Monsieur Komi Sélom Klassou prendra part aux festivités commémoratives du 58e anniversaire de l’Indépendance de notre pays.

class="gkFeaturedItemTitle" Le Premier ministre marocain à Bamako

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le vendredi 21 septembre 2018 17:46

Le Dr Saad Dine El Otmani, Premier ministre du Maroc est arrivé, ce vendredi, peu avant 20h à Bamako. Il a été accueilli, à sa descente d’avion par son homologue Soumeylou Boubeye Maïga. Le Premier ministre marocain assistera, ce samedi, aux festivités commémorant le 58e anniversaire de l’indépendance de la République du Mali.

class="gkFeaturedItemTitle" Bénévolat et actions humanitaires.

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le lundi 17 septembre 2018 10:27

UNE DELEGATION DU DISTRICT 403 DES LIONS CLUBS REÇUE PAR LE PREMIER MINISTRE

Le Chef du Gouvernement a reçu ce lundi 17 septembre une délégation des Lions Clubs conduite par le Président du District 403A1 M. Fodié Amadou DIAGANA. Les Lions sont venus réaffirmer à Soumeylou Boubèye MAIGA leur engagement auprès du gouvernement pour servir les plus démunis.

Ils ont fait part de leur volonté de mettre en œuvre très prochainement au Mali des projets en matière de santé (lutte contre le diabète, le trachome, vaccination infantile), de jeunesse ( formation en leadership) et de résilience (secours humanitaires suite aux inondations).

Le Premier ministre a félicité les Lions Clubs pour leur engagement et leur esprit du bénévolat, marqués du sceau de la philanthropie au profit des personnes et communautés vulnérables. Il les a exhortés à intensifier leurs actions auprès des communautés, en soutien à ceux de l’Etat, et à renforcer le dialogue et la synergie avec les ministère de charge des question de la santé et de l’action sociale pour plus de complémentarité et d’efficacité

La rencontre s’est déroulée en présence du Ministre de l’Action humanitaire et de la Solidarité, M. Hamadoun KONATE et du Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr Samba SOW.

class="gkFeaturedItemTitle" LETTRE DE MISSION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE AU PREMIER MINISTRE

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le vendredi 14 septembre 2018 20:30

Koulouba, 14 Septembre 2018

Monsieur le Premier ministre,

Mesdames et messieurs les ministres,

Au sortir de la proclamation définitive des résultats de l’élection présidentielle ayant consacré notre victoire sur la base du projet de société « Notre Gand Mali avance », « Anw ka Maliba bé ka Taa Gné » ; et conformément à la tradition républicaine et à l’article 38 de la Constitution, je vous ai renouvelé ma confiance pour la conduite de l’action gouvernementale par décret n°2018-0711/P-RM du 04 septembre 2018.

Je voudrais, ici, vous réitérer mes vives et chaleureuses félicitations, Monsieur le Premier 

ministre, tout en vous déclinant par la même occasion les grandes lignes de votre mission qui commence dans un contexte socio-politique et économique difficile. Ladite mission s’articule autour de cinq (05) points essentiels à savoir :

1. la gouvernance et les réformes politiques et institutionnelles ;

2. la promotion d’une croissance inclusive ; 

3. le développement du capital humain et de l’inclusion sociale ; 

4. l’environnement, le changement climatique et le développement durable ;

5. la diplomatie, la coopération internationale et le partenariat.

En ce qui concerne la gouvernance et les réformes politiques et institutionnelles, et nonobstant les valeurs et les principes que j’entends imprimer à l’action publique, je vous instruis à poursuivre avec célérité la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la

réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, avec comme seul souci la promotion du développement global de notre cher Mali. Ceci participe du nécessaire renforcement de la cohésion nationale par la prise en charge des défis sécuritaires.

Aussi, je vous engage à la poursuite et au renforcement qualitatif et quantitatif des forces 

de défense et de sécurité, ainsi qu’à l’optimisation des moyens opérationnels pour un maillage cohérent et dissuasif ; faisant ainsi de notre force de défense l’outil de décision politique souhaité.

Concernant la promotion d’une croissance inclusive, j’attends de vous et de votre gouvernement une démarche prompte et efficace à travers des réformes pertinentes et ambitieuses, par la transformation structurelle de notre économie, la rendant plus inclusive pour une répartition équitable des fruits de la croissance. Il faudra relever le défi de la promotion de la finance islamique comme mode de financement alternatif à travers le renforcement et l’accélération de sa mise en œuvre.

Par ailleurs, vous devrez procéder à un diagnostic approfondi et sans complaisance de 

notre tissu économique afin d’améliorer significativement le niveau de vie de nos 

populations et les recettes de l’Etat.

Vous devrez aussi relever les défis liés à la préservation de l’éco système et des ressources naturelles pour les générations futures, à la modernisation des systèmes de productions, afin d’accroitre la productivité dans le respect de l’environnement socio-économique et culturel des acteurs concernés.

Un accent particulier devra être mis sur la filière coton qui doit nécessairement être réorientée vers la satisfaction des besoins nationaux et sous régionaux. Aussi, des actions efficaces et efficientes devront-elles être adoptées pour la maîtrise et la gestion rationnelle de l’eau et des surfaces cultivables. Dans cette veine, la prise en compte de la diversification de la production agricole, la poursuite de la mécanisation de l’agriculture basée sur une typologie des exploitations agricoles et la sécurisation foncière sur la base 

d’immatriculation des exploitations agricoles, sont à mon sens des mesures appropriées à envisager pour atteindre nos objectifs.

Enfin, le développement de l’agro-industrie pour la transformation et la valorisation des produits agricoles permettra sans nul doute la création de valeur ajoutée dans le monde rural. Ceci nous incite à créer des centres ruraux de prestation de service pour l’amélioration des conditions de vie en milieu rural.

Par ailleurs, la problématique de la gestion de l’habitat et du foncier doit être réglée par l’amélioration du cadre de vie des populations à travers le développement de l’offre de logements décents pour les revenus faibles et intermédiaires, en partenariat avec les promoteurs immobiliers.

Je mets aussi un accent particulier sur l’accès équitable au foncier, sur le renforcement de la gouvernance foncière et domaniale par l’amélioration de la législation en matière domaniale et foncière, du cadre institutionnel et surtout la gestion opérationnelle en matière domaniale et foncière par la mise en place d’un cadastre fonctionnel à travers un guichet unique dans chaque commune de la République. L’identification des espaces urbains, pastoraux et agricoles sera de rigueur.

Concernant le développement du capital humain et de l’inclusion sociale, je mets un accent particulier sur le développement du capital humain et l’inclusion sociale qui sont la clé de voute de la réalisation de mon ambition pour le Mali. Aussi, les défis liés à la 

problématique de la santé de nos concitoyens, du développement social, de l’efficience de l’action humanitaire, de la place de la famille, de la femme et l’enfant, occupent une place prioritaire dans mon projet de société. Par voie de conséquence, vous devrez adopter une réforme visant à améliorer l’offre de soins de qualité par le relèvement du plateau 

technique des services sanitaires sur l’ensemble du territoire national.

Cette réforme devra nécessairement passer par l’adoption et la mise en place d’un régime 

d’assurance maladie universelle, chose des plus urgentes pour le bien-être de nos compatriotes. La prise en charge des besoins des femmes, des adolescents et des groupes vulnérables en matière de santé reproductive et de protection de l’intégrité 

physique et morale devra être assurée.

Le développement du capital humain est entendu par une bonne formation, aussi il y a lieu d’envisager la réalisation et le renforcement d’une éducation de qualité pour tous, en privilégiant la formation, technique et professionnelle, qui ouvrira plus de perspectives d’emplois pour les jeunes.

Je vous engage à la promotion de la jeunesse par l’émergence d’un citoyen nouveau ancré dans les valeurs maliennes et ouvert à l’idéal universel. Pour ce faire, la création d’un conseil supérieur de la jeunesse et d’un centre national de promotion des adolescents et des jeunes devra être envisagée. Dans ce cadre, l’employabilité des jeunes doit mériter toute votre attention.

Excellence Monsieur le Premier ministre,

En ce qui concerne l’environnement, le changement climatique et le développement durable, il y a lieu de retenir que notre pays a connu une pluviométrie très variable et des ressources en eau irrégulièrement réparties sur l’ensemble du territoire national.

A cet égard, le binôme eau/environnement sera au cœur de votre approche. C‘est la raison pour laquelle je fais de ce quatrième point de mon programme présidentiel un souci majeur au regard du changement climatique et ses conséquences néfastes sur le développement durable.

Dans ce contexte de raréfaction des ressources due au changement climatique, je vous invite à veiller à l’optimisation et à l’amélioration de la gestion de la subvention des intrants agricoles, par une bonne orientation desdites subventions vers les maillons de la chaine de valeur agricole, afin d’assurer leur efficience et leur durabilité.

Pour ce faire, il y a lieu de recommander une étude sur l’impact des 15% des ressources, du budget national, allouées aux secteurs agricoles pour une meilleure orientation des actions d’investissements, de promotion de l’emploi et de l’habitat en milieu rural.

En matière d’industrialisation, des défis relatifs à l’industrie, à la promotion des investissements et du secteur privé, au commerce, à l’artisanat et au tourisme par des actions d’amélioration de l’environnement des PME et du climat des affaires devront faire l’objet d’une attention particulière.

Les efforts quant à l’accroissement de l’appui de l’Etat aux PME, la restructuration et la mise à niveau des entreprises industrielles durant la période 2018-2023, l’appui à la promotion du commerce par l’accréditation des laboratoires nationaux et la promotion de la certification des produits « Made in Mali », devront être poursuivis.

En matière d’infrastructure, j’attache une importance particulière à la poursuite du vaste chantier de désenclavement intérieur et extérieur du pays, ainsi qu’au renforcement et la réhabilitation des infrastructures et des équipements, à l’accroissement de l’offre énergétique, au développement du sous-secteur minier porté essentiellement par les 

nationaux formés au métier des mines.

Pour terminer avec ce volet et en matière de communication, la mise en œuvre de la politique nationale de l’économie numérique ne doit pas être en reste, dans la mesure où le processus de transition numérique mérite d’être parachevé.

Enfin Monsieur le Premier ministre, en ce qui concerne la diplomatie, la coopération internationale et le partenariat, Il est inutile de rappeler que notre pays ne peut pas évoluer en vase clos en cette ère de mondialisation et de globalisation. 

Par conséquent nous nous devons de nous ouvrir au monde de mieux en mieux.

C’est pourquoi, la diplomatie, la coopération et le partenariat devront faire l’objet d’une 

attention particulière tel que décliné dans mon projet de société. Cinq (05) défis sont à relever à savoir : 

- la défense des intérêts de notre pays et la protection des maliens à l’étranger ; 

- la mobilisation des ressources financières en faveur du développement du pays ;

- la promotion de l’intégration africaine ; 

- l’orientation des fonds de la diaspora en faveur du développement économique du pays ; 

- la capitalisation des bonnes pratiques en matière de gestion de la migration.

Pour ce faire, il vous faudra renforcer la visibilité et l’image du Mali à l’extérieur par l’adoption de la politique nationale de coopération et de développement ; et partant l’actualisation de la carte diplomatique et consulaire de la République du Mali.

Il vous faudra aussi renforcer la promotion et la performance des cadres par l’établissement des lettres de mission pour l’évaluation individuelle du personnel diplomatique et la mise en place d’un mécanisme approprié de promotion. 

J’attache du prix à la réorganisation et au renforcement de la présence du Mali à l’étranger et dans les instances internationales.

Quant à l’’intégration africaine, elle passera par plus de visibilité dans la conception et la mise œuvre des politiques publiques en matière d’intégration par les structures instituées à cet effet.

Enfin, l’’amélioration de la politique migratoire passera nécessairement par une politique nationale courageuse et son plan d’action. La protection de nos compatriotes résidants à l’étranger et de leurs biens doit être au cœur des actions de votre gouvernement.

Excellence Monsieur le Premier ministre,

J’ose espérer que vous et votre gouvernement attacherez la plus haute importance à cette 

feuille de route que je viens de décliner. Nul besoin pour moi de souligner que vous traduirez dans les faits et ce dans les meilleurs délais le contenu de cette lettre de mission en actions concrètes pour le bonheur de nos concitoyens.

En ce qui me concerne, j’entends mettre en place un mécanisme de coordination et de suivi - évaluation permettant d’analyser les progrès accomplis, de déterminer les obstacles et les contraintes dans la mise en œuvre de mon programme présidentiel 2018-2023.

Tout en vous réitérant mes vœux de plein succès dans votre mission et en vous assurant de mon total soutien, je vous prie de croire, Monsieur le Premier ministre, en l’assurance de mes sentiments respectueux./.

Ibrahim Boubacar KEÏTA.-

class="gkFeaturedItemTitle" COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT DU 12 sEPTEMBRE 2018

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le vendredi 14 septembre 2018 13:47

Le Gouvernement informe l’opinion publique que dans la nuit du 10 au 11 septembre 2018, un camion de transport en provenance de la foire du village de Koué dans la commune rurale de Sanna (arrondissement de Saye) en partance pour Macina est accidentellement tombé dans le fleuve aux environs de 22 heures.

Le premier bilan fait état de 20 morts et 63 rescapés sauvés par les secours. Les recherches se poursuivent. Selon les premiers éléments de l’enquête, une défaillance technique liée au système de freinage serait à l’origine de ce dramatique accident.

Le Gouvernement a immédiatement dépêché sur les lieux une délégation pour organiser les secours et exprimer la solidarité de la nation.

En cette douloureuse circonstance, le Gouvernement adresse aux familles des victimes ses condoléances attristées et prie pour le repos de l’âme des disparus. Il souhaite prompt rétablissement aux blessés.

Le Gouvernement invite les transporteurs au respect strict de la règlementation qui interdit formellement le transport mixte des passagers, des marchandises et/ou des animaux et instruit aux autorités en charge du contrôle des transports à veiller aux respects strict de la règlementation par les usagers de la route.

 

Bamako, le 12 septembre 2018.

 

class="gkFeaturedItemTitle" Le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga recoit le Secrétaire permanent du G5 Sahel.

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le vendredi 14 septembre 2018 13:40

Le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga a recu en audience, ce jeudi 13 septembre 2018, à la Primature, le Secrétaire permanent du G5 Sahel, Monsieur Maman Sambo Sidiki.

Au menu des échanges, entre les deux personnalités, la tenie de l’élection présidentielle de juillet-août 2018 au Mali, la sécurité et le développement du Sahel. 

M. Maman Sambo Sidiki a tenu à féliciter le Premier ministre et le Gouvernement pour l’organisation reussie de l’élection présidentielle qui permet au Mali préserver sa stabilité et de renforcer celle de la région. 

Le Secrétaire permanent du G5 Sahel a aussi tenu à féliciter le Président Ibrahim Boubacar KEITA et le Gouvernement du Mali pour leur engagement en faveur du G5 Sahel illustré par le soutien poltique constant et le paiement régulier des contributions financières. 

Les échanges de vues ont egalement porté sur le volet développement du G5 Sahel, notamment les projets intégrateurs et l'investissement dans les secteurs sociaux de base. Le G5 Sahel organisera en decembre prochain une conference internationale pour le financement du développement.

class="gkFeaturedItemTitle" PRIMATURE : UNE FEMME CHEVRONNEE A LA TETE DU CABINET DE SBM

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le mercredi 12 septembre 2018 13:53

Le mercredi 13 septembre 2018, s’est déroulée dans la salle de réunion de la Primature, la passation de service entre le Directeur de Cabinet sortant M. Lassine BOUARE la Directrice de Cabinet entrante Madame SIDIBE ZAMILATOU CISSE. La cérémonie a regroupé autour des deux personnalités les membres du cabinet du Premier ministre, les responsables des services rattachés à la Primature, ainsi que le personnel d’appui.

Nommé en qualité de Ministre de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale dans le gouvernement SBM II, le Directeur de Cabinet sortant a remercié les personnel de la Primature pour la franche collaboration et les résultats atteints sur les huit dernier mois. Il a dit sa totale confiance dans les capacités managériales et de leadership de de Madame CISSE, une cadre émérite qui, jusqu’à a sa nomination par le Premier ministre, occupait les fonctions de Secrétaire Générale du Ministère de l’Economie et des Finances. Le ministre M. Bouaré a adressé à la nouvelle Directrice de cabinet ses vœux de réussite et a sollicité le pardon de ses collaborateurs.

La Ministre Directrice de Cabinet a félicité M. Bouaré pour l’action qu’il a menée à la tête du Cabinet du Premier ministre et s’est dite prête à relever les défis avec l’accompagnement de tout le personnel de la Primature.

class="gkFeaturedItemTitle" Une femme d’expérience nommée Directrice de Cabinet du Premier ministre

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le lundi 10 septembre 2018 16:07

Dans la foulée de la nomination du nouveau Gouvernement, Monsieur Soumeylou Boubèye Maïga a procédé, ce lundi 10 septembre 2018, à la nomination de Madame Sidibé Zamilatou Cissé, Inspecteur des Services économiques, précédemment Secrétaire Générale du Ministère de l’Économie et des Finances, en qualité de Directrice de Cabinet du Premier ministre, avec rang de ministre.

Nous souhaitons bon vent à Madame la Directrice de Cabinet.

class="gkFeaturedItemTitle" Premier Conseil de cabinet du nouveau Gouvernement : LE PREMIER MINISTRE SOUMEYLOU BOUBEYE MAIGA FIXE LE CAP

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le lundi 10 septembre 2018 10:27

Engagement à la tâche, collégialité, travail d’équipe et solidarité gouvernementale sont désormais selon le Premier ministre le fil conducteur de la nouvelle équipe gouvernementale

À la faveur de la mise en place du nouveau gouvernement, dans la nuit du 9 septembre dernier, le tout premier conseil de Cabinet, autour du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, s’est réuni, ce lundi 10 septembre, dans la salle de conférence de la Primature. Y ont pris part l’ensemble des trente- deux (32) membres du nouvel attelage gouvernemental.

Cette première rencontre du Chef du Gouvernement avec ses ministres a débuté dans une atmosphère très détendue empreinte de courtoisie. L’ordre du jour annoncé par le Secrétaire général du Gouvernement indiquait qu’il s’agissait d’une prise de contact et d’orientations à donner pour la conduite de l’action gouvernementale. 

L’occasion était donc tout indiquée pour le Premier ministre de féliciter les membres du Gouvernement pour la confiance placée en eux par le Président de la République, son Excellence Ibrahim Boubacar Keita mais aussi les remercier d’avoir accepté de faire partie de cette équipe qui reflète le socle sur lequel le Président a été élu pour mettre en œuvre le contrat social qui le lie au Peuple. 

Pour Soumeylou Boubeye Maïga, le fil conducteur de cette équipe gouvernementale doit être l’engagement à la tâche, la collégialité, le travail d’équipe, la solidarité mais surtout l’efficacité afin de relever les grands défis de notre pays, à savoir : la sécurité, la paix et la cohésion nationale, la réconcilation et le développement. Le Premier ministre a ajouté que les femmes et les hommes qui composent ce Gouvernement doivent se préparer à faire face aux attentes fortes et légitimes des Maliens. D’où la volonté ferme du Chef du Gouvernement de s’attaquer avec urgence au retour et au renforcement de la paix et de la cohésion à travers le redéploiement de l’administration et de la justice sur toute l’étendue du territoire national ainsi que le retour des services sociaux de base.

L’autre défi majeur évoqué par le Chef du Gouvernement est relatif à la question de la gouvernance. Sur ce dernier point, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a invité les nouveaux membres du Gouvernement à la rigueur et aux vertus de redevabilité et de bonne gestion des deniers publics. « Nous devons prouver que chacune des femmes et chacun des hommes faisant partie du Gouvernement est là au service de la nation, au service de l’intérêt général », a-t-il déclaré avec force.

Avant de terminer, le Chef du Gouvernement a témoigné à chaque ministre son profond attachement à servir son pays, surtout en ce moment où des défis et enjeux fondamentaux sont grands et urgents. Il a ainsi invité les ministres à être une équipe soudée, solidaire, déterminée, dévouée pour répondre aux attentes des Maliens. Le Premier ministre s’est réjoui de la présence de 11 femmes ministres dans le Gouvernement. D’où le respect du quota des 30 %. Soumeylou Boubeye Maïga s’est également réjoui de la nomination de plusieurs jeunes, souvent dans des positions stratégiques. Ce qui confirme l’engagement du Président de la République à promouvoir la jeunesse.

CIGMA – CCOM PRIMATURE

class="gkFeaturedItemTitle" Reconduit dans ses fonctions, le Premier ministre Soumeylou Boubèye MAIGA remercie le Président de la République pour sa confiance.

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le mercredi 5 septembre 2018 18:28

Conformément à la tradition républicaine et en application de l’article 38 de la Constitution, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Monsieur Soumeylou Boubèye MAIGA a remis, le mardi 4 septembre 2018, à Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta, Président de la République, Chef de l'Etat, sa démission ainsi que celle des membres du Gouvernement.

Dans sa lettre, le Premier ministre remercie le Président de la République pour la confiance placée en lui pour servir le Mali à un moment si particulier de l'histoire démocratique de notre pays. Le Chef du Gouvernement a également  réaffirmé sa disponibilité au Président de la République à servir le Mali.

Le Président de la République tout en acceptant la démission du Premier ministre et celle du gouvernement l'a chaleureusement remercié pour sa Loyauté et son sens élevé du Devoir à un moment où le pays traversait des épreuves et des défis importants.

Le Président de la République a également adressé aux membres du gouvernement ses vifs remerciements pour le travail accompli sous l'autorité du Chef du gouvernement.

Le Président de la République tout enfélicitant ce dernier pour les résultats obtenus au service du Pays lui a aussitôt renouvelé sa confiance et l'a reconduit dans ses fonctions de Premier ministre. A cet titre, le Président de la République a chargé Monsieur Soumeylou Boubèye Maiga de former une nouvelle équipe gouvernementale.

Dans un message publié sur page personnelle le soir du 4 septembre 2018, le Premier ministre Soumeylou MAIGA a dit mesurer le poids des responsabilités et l'ampleur des attentes du peuple vis à vis du Gouvernement.

Il a saisi l’occasion pour adresser ses sincères remerciements au Président de la République pour la confiance qu’il vient de lui renouveler et lui a donné l'assurance de sa disponibilité constante et de son ferme engagement à poursuivre, sous son autorité, l'œuvre de redressement de notre pays, ainsi que la concrétisation du projet de société sur la base duquel le peuple malien lui a renouvelé sa confiance pour un second quinquennat.

 

class="gkFeaturedItemTitle" COOPERATION MALI NATIONS UNIES

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le lundi 3 septembre 2018 14:36

Le Premier ministre préside une réunion entre le Gouvernement et une délégation de l’ONU conduite par M. Jean- Pierre LACROIX.

Le Secrétaire général adjoint du Département des Opérations de maintien de la paix des Nations unies, M. Jean Pierre LACROIX, en séjour au Mali, a été reçu à la Primature, ce lundi 3 septembre par le Premier ministre, SEM Soumeylou Boubèye Maïga Le Chef du Gouvernement a présidé une réunion entre les membres du Gouvernement chargés de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, et la délégation des Nations unies comprenant outre M. LACROIX, M. Mahamat Saleh ANNADIF, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies, Chef de la MINUSMA, Mme M’Baranga GASARABWE, représentant résidente du PNUD, et le Commandant de la force de la MINUMA le Général Jean-Paul DECONINCK.

Les échanges entre les deux parties ont porté sur la mise en œuvre de la résolution 2423 du 27 juin 2018 du Conseil de Sécurité relative au nouveau mandat de la MINUSMA, à la mise en œuvre de l’accord de paix au Mali, à la situation sécuritaire et humanitaire au Centre de notre pays ainsi que le développement des régions du Nord et du centre.

Le Premier ministre a réaffirmé à la délégation de l’ONU, la détermination du Gouvernement du Mali à poursuivre l’accélération de la mise en œuvre de l’accord pour la paix dans un esprit inclusif avec tous les acteurs nationaux et de partenariat vrai avec les Nations unies.

 

class="gkFeaturedItemTitle" CARNET D’AUDIENCE DU PREMIER MINISTRE

  • Catégorie : Actualités
  • Publié le samedi 1 septembre 2018 16:28

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Monsieur Soumeylou Boubeye Maiga a reçu, ce vendredi matin, à la Primature, M. Koen Davidse, Représentant spécial adjoint du Secrétaire Général des Nations Unies au Mali et Mme Ursula Mueller, Sous-Secrétaire Général aux Affaires humanitaires des Nations Unies et Coordonnatrice adjointe des secours d’urgence du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA). M. Koen Davidse, en fin de mission au Mali, était venu faire ses adieux au Premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga. Il a saisi l’occasion pour saluer le travail remarquable accompli par le Gouvernement au cours de ces derniers mois, notamment dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. Il a formulé le vœu d’une accélération dans la mise œuvre dudit accord, après la tenue de l’élection présidentielle. De son côté, Mme Ursula Mueller était venue, au terme de sa visite de 4 jours au Mali, faire le point de son séjour qui l’a notamment conduit à Mopti et Bankass. Les échanges avec le Premier ministre ont porté sur la situation humanitaire, les conflits communautaires liés au pastoralisme et aux effets du changement climatique. Mme Mueller a assuré le Chef du Gouvernement du soutien des Nations dans le domaine humanitaire et de la résilience, tout en déclarant que la priorité pour son organisation demeure la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et le retour des services sociaux de bases dans les régions du Nord et du Centre de notre pays.

 

Sous-catégories

Primature - Tous droits réservés

Top Desktop version